Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3345 MembresCréer un compte
Forum :Les experts c'est vous !
Forum : Machinisme
  • Thumb_couv1

    Fiscalité Machinisme

    Ce sujet a été créé il y a 5 ans par Pages Yannick

    11

    Haro sur la fiscalité du machinisme ?
    Déduction pour investissement, amortissement fiscal dégressif, plus-values : la fiscalité agricole incite fortement à investir, voire à surinvestir, dans les machines. Une remise en cause de cette fiscalité – scénario plausible par les temps qui courent - serait forcément préjudiciable à l’investissement. Non ? Inciterait-elle à raisonner autrement la mécanisation ?

    « Des Agritesteurs du réseau Datagri participent à ce forum. Datagri vous permet de tester des nouveautés (semences, produits phytosanitaires, engrais, etc.) et d’exprimer votre avis sur des thématiques variées. Vous aussi êtes passionné de technique, et aimez être à la pointe de l’innovation ? Alors rendez-vous sur le site http://www.datagri.com pour en savoir plus ou vous inscrire au réseau ! »

  • 11Réponses
  • Guib 57

    | posté il y a 5 ans le 06/02/2012

    Pour moi, la porte d'entrée des investissements de doit pas être celle de la fiscalité.

    Un investissement doit avant tout être une décision de gestion de son entreprise en "bon père de famille", la fiscalité ne devant qu'être la cerise sur le gâteau

  • Jeandey Antoine

    | posté il y a 5 ans le 07/02/2012

    Pouvez-vous préciser, Guib57, comment vous gérez en "bon père de famille" sans vous soucier de la fiscalité ?

  • Esmike11

    | posté il y a 5 ans le 07/02/2012

    La fiscalité est une des composantes dans le choix de réaliser un investissement. Mais il ne doit pas être le seul .... comme souvent lors du remplacement à l'identique d'un tracteur déjà partiellement amorti avec de la DPI

  • Thiébaud Florent

    | posté il y a 5 ans le 08/02/2012

    Un investissement se gère en plusieurs étapes et la fiscalité n'en est qu'une conséquence. On ne change pas de machines comme de chemise mais plus par nécessité, renouvellement ou encore amélioration. Pour ma part c'est ainsi que je raisonne et pour réduire mes impôts j'utilise d'autres leviers.

  • reg17

    | posté il y a 5 ans le 08/02/2012

    Pour ma part je raisonne mes investissements enfonction de mes besoins. Mais depuis quelque années je regarde mes annuités par rapport aux mauvaises année et pas part rapport au 2 dernieres années. Il faut se rappeler que toutes les années ne se ressemble pas et que les indemnitées PAC vont baisser. Alors je préfere payer un peu plus d'impot et de MSA mais avoir une comptabilité solide.

  • Dolhar

    | posté il y a 5 ans le 08/02/2012

    Oui tout changement fiscal sera préjudiciable aux investissements de matériel agricole. Un décalage d'une ou plusieurs années pourrait être pratiqué pour diluer l'impot sur le revenu, ou sur une plus value.

  • agrisud77

    | posté il y a 5 ans le 08/02/2012

    Chaque exploitation est un cas différent, et pour certains (JA ou investisseur récent) ça n'aura pas d'incidence, par contre pour d'autres (en régime de croisière), ça risque effectivement de freiner le renouvellement des matériels car l'aspect fiscal et social est important, voir même parfois primordial.
    Le marché des belles occasions risque d'en pâtir. Dommage !

  • Guib 57

    | posté il y a 5 ans le 08/02/2012

    Jeandey Antoine : "Pouvez-vous préciser, Guib57, comment vous gérez en "bon père de famille" sans vous soucier de la fiscalité ?"

    Ce que je voulais entendre par la gestion "en bon père de famille" a été très bien relaté par Thiébaut Florent, à savoir le renouvellement d'un matériel par nécessité technique sur l'exploitation ou un investissement pour améliorer ses conditions de travail ou accroitre sa productivité

    Je suis content de constater que je ne suis pas le seul à raisonner de la sorte, on entend trop souvent dans la campagne des agris qui investissent "par nécessité fiscale".

    Ces derniers vont atteindre leur objectif de limitation de la pression fiscale et sociale, mais je ne suis pas sûr que leur trésorerie en sort réellement gagnante.

  • gytdm

    | posté il y a 5 ans le 17/02/2012

    Aujourd'hui la fiscalité rentre complétement dans mon raisonnement de mes investissements. Mais pas dans le sens de l'augmentation de la puissance ou de la largeur ( malgré une forte pression des vendeurs ainsi que des facilités offertes par les constructeurs ). Je renouvelles plus souvent mon matériel en adaptant l'équipement aux besoins. Autre exemple les déductions pour investissements me permettent d'utiliser un matériel sur une campagne, de le revendre quasi neuf et de racheter le modèle plus adapté à mon cas après cette année d'essais.En final un matériel récent, adapté, des amortissements, une valeurs de revente de mon parc matériel importante, des charges de mécanisation faible.

  • fernando

    | posté il y a 5 ans le 17/02/2012

    la fiscalité n'est pas l'élément declencheur d'un besoin de renouvellement mais elle fait pleinement partie du raisonnement ensuite quand le besoin existe
    l'exonération des plus values est le seul avantages des petites -moyennes exploitations par rapport aux economies d'echelle que font les plus importantes, esperons que cela va durer. Pour moi cela m'aide beaucoup à investir (dans du neuf)

  • Jeandey Antoine

    | posté il y a 4 ans le 20/01/2013

    Est-ce que ceux qui ont répondu à ce forum pourraient préciser leur pensée sur cet autre forum au sujet voisin dont le lien suit ? Merci.
    http://wikiagri.fr/topics/comment-gerez-vous-le-retour-sur-investissement-/79

Pour répondre à ce sujet, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

x