Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3697 MembresCréer un compte
Forum :Les experts c'est vous !
Forum : Environnement
  • Thumb_avatars_h02

    Est-on encore capables de dire non a la directive nitrates ?

    Ce sujet a été créé il y a 4 ans par buleux sebastien

    7

    Je suis éleveur et fier. Après avoir manifesté le 16 janvier à Rouen, le ras-le-bol m'a emporté. Mais où va-t-on ? J'ai survolé une grande partie des articles du web sur la manif, à ma grande surprise, seuls les écolos ont commentés les articles. Notre liberté, où est-elle ? éleveur, 365 jours par an, élevage extensif, système raisonné, et......... des normes encore des normes, qui va payer ?
    Les écolos vont-ils eux aussi se mettre aux normes ?

  • 7Réponses
  • fernando

    | posté il y a 4 ans le 31/01/2013

    trop de postes administratifs, conseillers chambre d'agriculture, chargés de mission au conseil régional etc ont été créés... pour reconnaître la bêtise des mesures anti-nitrate...
    nos élus (agricoles y compris) défendent les emplois des structures qu'ils président malheureusement.
    quel gaspillage!

  • Flavien R

    | posté il y a 4 ans le 18/03/2013

    la question n'est pas de dire NON. la question est de savoir comment les pouvoirs publics vont aider les agriculteurs à être dans les cordes....

    Il n'y a pas d'arguments valables pour supprimer cette directive.

  • tgv36

    | posté il y a 4 ans le 02/11/2013

    La directive nitrate engendre des polutions bien plus grave, comme une consommation importante d'antilimaces, un desherbage plus important le long des routes non entretenues par le departement , le probleme mulots qui se devevoppe dans ces fossés puis dans nos parcelles sans aucun moyen de lutte, la sur enchere de la chasse qui degoute les chasseurs et vois son nombre diminuer tous les ans et l'augmentation des degats de gibiers....
    Et il faut que l'on produise plus, il faudrait déja suprimer la polution ecologique et les nitrates sont ils dangeureux pour la santé, les américains prennent des pillules de nitrate pour etre en bonne santée, exportons notre eau sois disant polué au etas unis.

  • gege37

    | posté il y a 4 ans le 06/11/2013

    pour nous la directive nitrate on y est depûis le debut

    on n en est pas mort
    mais c ets vrai que c est un peu limitant dans certains travaux
    epandage notamment
    avoir un tas de fumier qui s ecoule dans le fossé
    vos trouvez ca normal

  • Bordenave Guy

    | posté il y a 4 ans le 06/11/2013

    pour moi, pas de problèmes, etant cerealier ,j'accepte les couverts,les plans d'épandages,les bilans azotes,les dates de recolte qui chez moi apres le 15/10 ne m'impose pas de couvert ,remplace par le mulching. je dois oublie d'autres mesures, je ne les pas notees, comme des fois pour les épandages d'engrais ou semis. mais enfin on doit aller de l'avant sinon on meurt!! pauvre France!! pauvre europe!!! il va falloir faire bouger les choses.

  • besson michel

    | posté il y a 3 ans le 21/02/2014

    qqs impression sur le sommet du vegetal de nantes.

    il s'est degage une tres forte agressivite sur l'application de la 5e directive nitrate pouvant entrainer de graves debordements en paticulier avec les decisions sur la fumure dans les pentes,sur les sie sur les zones de captages etc.
    le foll a aborde tous les sujets mais chaque fois a rejete la responsabilite soit sur l'europe sur ses predecessurs ou sur le fait qu'il sont en train de travailler le dossier aucune reponse serieuse

  • Paquereau Armand

    | posté il y a 3 ans le 20/08/2014

    la directive Nitrates 91-676/CEE du 12 décembre 1991 prévoit entre autres spécificités :
    « considérant qu'il convient d'instituer un comité chargé d'assister la Commission dans l'application de la présente directive et son adaptation au progrès scientifique et technique; »
    « Article 8
    Les annexes de la présente directive peuvent être adaptées au progrès scientifique et technique, conformément à la procédure prévue à l'article 9. »
    Cette directive s’appuie sur des travaux dont suit un résumé succinct :
    En 1961, le Joint Expert Committee on Food additives (JECFA), l’OMS, et la FAO statuent sur les nitrates.
    Prenant en compte une étude de LEHMAN[1], il est admis que la dose sans effet (DSE) des apports en nitrate de sodium est de 500 mg par kg de poids corporel et par jour.
    En application d’un coefficient de sécurité arbitrairement fixé à 100, il est établi que la Dose Journalière Admissible (DJA) est de 5mg de NANO3 par kg et par jour soit 3.65 mg de NO3 (nitrates) par Kg et par jour.
    Le Comité Scientifique de l’Alimentation Humaine, le 19 octobre 1990, retient, au vu de l’étude de MAEKAWA[2] une DSE multipliée par 5, mais maintient sans argumentation la même DJA, soit pour une personne de 70 Kg, 255,5 Mg de nitrates par jour.
    Il faut préciser que dans l’étude de MAEKAWA il s’agit d’une dose sans effet, et non d’une dose maximale sans effet. La nuance n’est pas mince et mérite d’être gardée en mémoire.
    Dans ses conclusions formulées dans son avis du 22 septembre 1995, le même comité confirme cette DJA, tout en reconnaissant «les études épidémiologiques approfondies sur les nitrates ont échoué dans leur démonstration d’une association avec un risque cancérigène chez l’homme. »
    La directive européenne du 15 juillet 1980 a édicté la règle suivante :
    « L’eau est potable si la teneur en NO3 est inférieure à 50 mg par litre. Des dérogations peuvent être accordées pour un temps limité.. » ce que confirme la circulaire française du 9 juillet 1990 précisant qu’au-delà de 100 mg par litre, la consommation en est interdite.
    Les expériences ayant démontré que le seul danger résultant des nitrates était leur ingestion sous forme de nitrites par les nourrissons de moins de 6 mois et que cette transformation ne pouvait résulter que de mauvaises conditions d’hygiène dans la préparation de la nourriture pour bébés, on ne comprend pas bien l’acharnement à mener cette « guerre » contre les nitrates.
    Depuis, de nombreux scientifiques ont abordé ce sujet pour déterminer tous les aspects de la consommation de nitrates, que ce soit à partir de l’eau de boisson ou des aliments et condiments.
    Le 31 mars 2011, 14 éminents scientifiques ont exposé les résultats de leurs travaux lors du colloque « Nitrates, nitrites, oxyde nitrique (NO) : nouvelles perspectives pour la santé ? », desquels il ressort que non seulement les nitrates et leur dérivés nitrites ne sont pas toxiques, mais que leur ingestion comporte des effets bénéfiques pour la santé et en particulier dans les légumes dont les concentrations en NO3 sont très importantes.
    http://www.medecine-nutrition.org/articles/mnut/abs/2011/02/mnut1120001/mnut1120001.html
    En conséquence, il convient de mettre la Commission Européenne devant ses responsabilités et lui enjoindre d’appliquer ses propres règles, comme cité plus haut, c’est-à-dire de revoir cette directive nitrates et les mesures qu’elle impose.
    Les mesures pour limiter le taux de nitrates dans l’eau imposent aux agriculteurs, et plus particulièrement aux éleveurs des investissements à répétition qui conduisent nombre d’entre eux à la faillite, quand ce n’est pas au suicide. Les dernières mesures du 6ème programme vont entraîner des conséquences catastrophiques et irréversibles.
    Il est inacceptable et scandaleux de laisser une telle réglementation ruiner une économie sur des prétextes fallacieux. Il revient donc en priorité aux élus d’agir afin d’obliger le Commission Européenne à revoir cette norme injustifiée, dans l’intérêt de tous les citoyens.

Pour répondre à ce sujet, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

x