Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3243 MembresCréer un compte
Forum :Les experts c'est vous !
Forum : Politique Agricole
  • Thumb_avatars_h01

    demain être paysans, que faire ?

    Ce sujet a été créé il y a 9 mois par tgv36

    4

    On nous parle du grand virage que l'agriculture doit prendre, mais quelle direction devons nous prendre ?
    Quelles agricultures et quelles productions ?

  • 4Réponses
  • tgv36

    | posté il y a 6 mois le 03/08/2016

    Je vois que personne ne sait quoi faire.
    Faire cultivé par une ETA et juste avoir les terres en location précaire ou en propriété ?
    Vendre au multinational de l'agriculture (coop et autres ) ?

  • Bonsacquet Rodolphe

    | posté il y a 5 mois le 08/09/2016

    La question de départ est bien trop vaste pour y répondre comme ça.
    S'agit-il d'une question d'orientation individuelle ou d'une question générale sur un choix sociétal ?
    Pour le choix sociétal, mon avis est simple, aucun modèle ne doit être imposé. La richesse d'une agriculture et d'un pays comme la France réside dans sa diversité de production de taille d'exploitation, de mode de production... adaptés à la diversité de son territoire et de ses marchés. Tuer les uns ne rendrait pas la place aux autres et une agriculture mono-typée serait une vrais perte de compétence et d'adaptabilité. Nous vivons dans un monde de plus en plus collaboratif qui se nourrit et se nourrira de nos différences.
    Quant à l'orientation individuelle, par expérience je pense que quelque soit le modèle, sa réussite et sa pérennité tiennent en un critère : sa cohérence. Et en premier lieu la cohérence entre les hommes et le projet qu'ils portent. En second lieu, la cohérence entre la ressource (sol, climat...) et l'utilisation qui en est faite. Et enfin, cohérence commerciale, technique et économique qui en découlent.
    Il y a des agriculteurs et des fermes performantes humainement, techniquement et financièrement dans tous les systèmes. Leur force : l'ouverture d'esprit, la réflexion stratégique permanente, l'échange et l'audace.
    Avant de décider où l'on va, demandons nous pourquoi on veut y aller...

  • tgv36

    | posté il y a 5 mois le 09/09/2016

    Oui ,Rodolphe, vous avez raison, mais nos marges de manœuvre sont de plus en plus restreinte et les normes qui augmentent en permanences nous dissuade souvent de progresser, d'investir et on ne change pas de direction d'un coup de baguette magique.
    Aujourd'hui j'ai plus l'impression d'être un joueur de casino qu'un agriculteur, on doit toujours miser sur de futur gains, le hasard c'est la météo, la politique agricole et les marchés.
    Avant on avais des soutiens politique et des garanties de prix minimum, le hasard était juste la météo.
    Je suis à ma 33 ème récolte et je n'ai jamais connu un tel désastre en agriculture et dans les autres secteurs que l'on entraine dans notre chute.

  • tgv36

    | posté il y a 3 mois le 24/10/2016

    J'ai l'impression que les politiques veulent qu'on passe au BIO, Est ce qu'ils savent comment pousse une plante, ainsi que sa productivité ?
    J'en doute.
    Il nous faut de la potasse, du phosphore, du souffre et de l'azote, on trouve ces éléments nutritifs dans les fumiers et compostes et les engrais minérales 100% naturel.
    Les engrais n'ont rien de chimique comme on veut nous le faire croire, ils sont issus de mines et de l'air que l'on respire.
    Par contre les compostes issus de pailles , des déchets verts et de boue de station dépuration ont rien de bio (antibiotiques , métaux lourds...)
    Comment polluer en faisant croire qu'on est bio.
    L'utilisation des pesticides est réglementé et on connait le devenir des molécules dans la plante.
    Les différentes macérations utilisé en BIO comme insecticides et fongicides non aucun contrôle, on n'en connait même pas la composition moléculaire. S'il faut cultivé des plantes pour produire les pesticides BIO c'est encore moins de production pour nourrir la planète.
    Si on veut faire du BIO on supprime les produits chimiques qui sauvent des vies humaines et animales chaque jours .
    Doit ton laisser souffrir et mourir nos animaux et nos enfants car on est BIO ?

Pour répondre à ce sujet, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

x