Salons Experts :

Communiqués de Presse

  • Offre partenaire
  • Travaux-agri-180x440

Timac Agro accélère sa démarche de sensibilisation sur le phosphore

Thumb_timac-agro-logo
10Avr2018

Avec près de 300 formules riches en phosphore commercialisées en France, TIMAC AGRO est le leader de la production et de la commercialisation des engrais phosphatés, avec plus de 30 % des parts de marché françaises. Alerté d’un désinvestissement global sur cet élément, TIMAC AGRO s’est engagé dans des actions de sensibilisation, qu’il accélère en 2018 en organisant plus de 100 rencontres pour les agriculteurs sur l’efficience du phosphore.

A Paris, le 5 avril 2018 – « Plus de 100 rencontres sur le phosphore vont être organisées auprès des agriculteurs en 2018, en partenariat avec la distribution agricole. L’ambition est de rappeler les enjeux liés au phosphore, un élément incontournable dans la valorisation de l’azote », annonce Pierre Le Coz, directeur général de TIMAC AGRO. Organisées en région et animées par les experts terrains TIMAC AGRO, ces rencontres s’appuient sur un partage d’expériences permettant d’orienter les choix stratégiques des agriculteurs en matière de fertilisation, en fonction de leurs problématiques. Le programme se déroule autour de l’état des lieux local du phosphore dans les sols, son rôle, ses enjeux… Un focus sur le blocage du phosphore sera présenté pour pouvoir appréhender aux mieux les solutions agronomiques à envisager. TIMAC AGRO annoncera les derniers résultats de la gamme TOP-PHOS qui contient une nouvelle matière première homologuée de superphosphate complexé. Elle est reconnue pour sa capacité à rendre le phosphore 2 fois plus efficient que dans une fertilisation traditionnelle de type superphosphate.

« Nous basons notre démarche sur le désinvestissement constaté pour le phosphore. Les apports ont été divisés par 4 en 40 ans en France, menant à un appauvrissement des sols, particulièrement fort dans de nombreuses régions françaises », précise Pierre Le Coz. Or, le phosphore est indispensable à la photosynthèse ou encore à l’assimilation de l’azote. Son absence sous sa forme biodisponible a des conséquences. Selon une étude UNIFA/INVIVO, après 4 ans d’impasses en phosphore sur blé, la perte de rendement peut atteindre jusqu’à 20 q/ha sur sol boquant.

Ces rencontres phosphore s’inscrivent dans la dynamique de sensibilisation engagée dès 2015 par TIMAC AGRO via l’organisation de colloques, mais aussi auprès des agriculteurs, grâce à l’application Phosph’Or lancée en juin 2017. Ces deux initiatives ont été de francs succès : les 4 colloques ont rassemblé près de 800 professionnels et l’application a atteint 5 500 téléchargements en 6 mois, dépassant l’objectif initial de 5 000. « Nous avons revu nos ambitions à la hausse, en prévoyant 15 000 téléchargements d’ici la fin de l’année 2018 », explique Pierre Le Coz. C’est ce constat d’un intérêt croissant pour les questions sur le phosphore qui a poussé TIMAC AGRO à poursuivre sa démarche auprès des agriculteurs et à l’accélérer en organisant plus de 100 rencontres.

En savoir plus :

www.timacagro.fr

  • 0Commentaire
Ecrire un commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à cet article, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
  • Ressources & fichiers
  • Offre partenaire
  • Agrimeteo-180x180
x