Salons Experts :

Communiqués de Presse

  • Offre partenaire
  • Travaux-agri-180x440

Maïsadour inaugure un important centre R&D à Kiev, sur le site de son partenaire, l'agro-holding ukrainienne agro-région

Thumb_logo
08Juin2018

Haut-Mauco, le 5 juin 2018. Après 10 ans d'implantation en Europe de l'Est, le Groupe Coopératif Maïsadour, première coopérative du Sud-Ouest, vient d'inaugurer une nouvelle station de recherche et un nouveau siège pour sa filiale MAS Seeds*, installés sur le site de l'une des plus performantes agro-holdings d'Ukraine. MAS Seeds escompte, d'ici 8 ans, tripler son chiffre d'affaires pour devenir un acteur majeur parmi les semenciers mondiaux.

10 ans d'implantation réussie en Europe de l'Est

Maïsadour s'est installée en Ukraine en 2007 puis en Russie en 2008, par le biais de son activité semences, pour être au plus près de ses clients et se développer sur des marchés en très forte croissance aux portes de l'Europe : Russie et Ukraine représentant à eux seuls 9 millions d'ha de maïs et 13 millions d'ha de tournesol. MAS Seeds y réalise un tiers de son chiffre d'affaires. Cette présence lui a permis de renforcer ses efforts de recherche, d’enrichir sa gamme de variétés hybrides de maïs et de tournesol. En Ukraine, grâce à l'implantation dès 2010 d'une usine de production ultra moderne et désormais d'un centre de recherche en propre, MAS Seeds se positionne comme un acteur de poids sur la scène de l'agriculture européenne. Le bilan positif de cette première décennie encourage le semencier français à poursuivre ses fortes ambitions : « Pour 2026, nous avons fixé pour objectif qu'un million d'ha de maïs et tournesol en Ukraine soit ensemencé avec des variétés MAS Seeds », confie Romain Desthieux, Directeur Général de MAS Seeds Ukraine. L'ambition est la même pour la Russie où MAS Seeds projette de doubler ses positions d'ici 2026 pour atteindre également un million d'hectares ensemencé avec ses variétés.

Une nouvelle station de recherche inaugurée début juin 2018

Maïsadour a investi en R&D en Ukraine pour « créer des variétés associant des génétiques à fort potentiel de rendement -sélectionnées à l'Ouest- à des génétiques adaptées au stress hydrique et au climat continental de l'Est », précise Régis Fournier, Directeur Général de MAS Seeds. Ces nouvelles variétés enrichissent l'offre MAS Seeds y compris pour la France et les marchés d'Europe de l'Ouest. Dans cette toute nouvelle station de recherche, les salariés sélectionneront des hybrides adaptés aux conditions pédoclimatiques de ce grand bassin de production de maïs et tournesol. Leur mission consistera à produire de nouvelles lignées, à travailler sur l'expérimentation, sur le développement et sur la mise en marché. Ce programme de sélection ukrainien, comme les 5 autres répartis dans 4 pays européens (Allemagne, France, Roumanie et Russie) s'appuie sur le laboratoire de biotechnologies et de génomique situé au siège de MAS Seeds, à Haut-Mauco dans les Landes.

Le nouveau siège social de MAS Seeds Ukraine

Pour accompagner ses ambitions, MAS Seeds inaugure également en juin son nouveau siège ukrainien situé à côté de sa station de recherche. L'objectif : regrouper la R&D, la direction commerciale et l'administration de la filiale dans un nouveau centre innovant aux portes de Kiev (Kyiv), en partenariat avec l'Agro Holding AGRO-REGION. À 5 minutes de l'aéroport de Borispol, les bureaux ont été conçus sans cloisons. « Nous voulions de la transparence partout, des open spaces pour accueillir les salariés de la filiale et des espaces communs pensés pour les nombreux saisonniers », explique Romain Desthieux. Installé sur 1 500 m² près des champs, ce centre innovant combine innovation, ruralité et urbanisme sur un site logistique névralgique. « Nous attendons beaucoup de notre partenariat avec AGRO-REGION qui entend accueillir ici d'autres entreprises prêtes à innover pour l'agriculture, à la façon d'un cluster », détaille-t-il.

L'international, un axe stratégique de développement

Présente dans 40 pays, s'appuyant sur 12 filiales à l'étranger où travaillent plus de 50 % de ses effectifs, MAS Seeds s'inscrit depuis toujours dans un marché extrêmement mondialisé. « En tant que semencier, nous avons besoin d'exister à l'échelle européenne et bien au- Delà », précise Régis Fournier. Cette présence dans toute l'Europe aujourd'hui, en Asie et en Afrique demain, doit permettre à l'entreprise de conquérir de nouveaux marchés et de faire progresser ses innovations (15 % du CA sont investis chaque année dans la R&D). Trouver des relais de croissance avec l'international doit offrir plus largement à Maïsadour de nouvelles opportunités de développement. C'est l'un des 4 axes stratégiques de « MAISADOUR 2026 », la feuille de route du Groupe Coopératif.

Jean-Luc Capes, Président de MAS Seeds et Philippe Carré, Directeur Général du Groupe Coopératif Maïsadour inaugurent le siège social et la nouvelle station de recherche de MAS Seeds Ukraine.

 

En savoir plus :

www.maisadour.com

  • 0Commentaire
Ecrire un commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à cet article, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
  • Ressources & fichiers
  • Offre partenaire
  • Agrimeteo-180x180
x