Salons Experts :

Communiqués de Presse

  • Offre partenaire
  • Travaux-agri-180x440

Maïsadour : 2ème édition des Rencontres Agronomiques et Elevage

Thumb_t_l_chargement
05Oct2017

Le 22 septembre 2017, à Rion-des-Landes (40), le Groupe Coopératif Maïsadour a organisé pour la seconde année consécutive, ses Rencontres Agronomiques & Élevage. Cette journée articulée autour de l’innovation présente les dernières nouveautés techniques et services dédiés aux agriculteurs.

Les Rencontres Agronomiques et Élevage sont désormais un rendez-vous annuel incontournable pour le Groupe Coopératif Maïsadour et très attendu des adhérents et des clients. C’est un lieu privilégié d’échanges sur l’innovation, les nouvelles pratiques, les expérimentations en cours et les évolutions. Il est en effet important pour notre Groupe Coopératif de réunir régulièrement les agriculteurs pour envisager ensemble l’avenir des techniques, des technologies et services.

Historiquement orienté « Productions Végétales » jusqu’en 2015, cet événement a pris depuis 2016 une nouvelle dimension en intégrant les Productions Animales, la Nutrition Animale et les équipements agricoles. Nos agriculteurs peuvent ainsi en une journée s’informer et découvrir tous les services et outils construits avec eux et pour eux, par le Groupe Coopératif Maïsadour, afin de piloter encore mieux leurs exploitations agricoles. Sur cette édition 2017, l’ensemble des animations et présentations sont axées sur les thèmes « Innover, valoriser, sécuriser et digitaliser une exploitation au champ ou un atelier d’élevage ».

Ces thèmes ont été déclinés de la manière suivante au travers d’ateliers très interactifs ou de démonstrations :

  • Innover

​ L’agriculture de précision avec le lancement de l’offre beApi :

- Des drones pour réduire le désherbage en post-levée.

- La pulvérisation avec coupure de tronçons : démonstration en direct. 

 Les stations météo connectées

 La Nutrition et les Productions animales 

 Le camion de demain avec la désinfection embarquée et démonstration en direct du système haute pression.

 La visite de la « cabane du futur » (bâtiment d’élevage) pour une production de volailles de plein air innovante.

  • Digitaliser

 La commande d’aliment en ligne pour les élevages : simple et rapide depuis l’extranet dédié aux adhérents et aux agriculteurs du Groupe.

 agroTEMPO : un outil pour piloter ses semis, traitements et récoltes.

 L’enregistrement de ses pratiques depuis son téléphone mobile avec Digi’Farm

  • Valoriser

 Agro Expertise Irré-LIS : un service pour mieux connaître ses sols et pour optimiser son irrigation.

 Résultats des semis de maïs sous couverts végétaux sur 4 ans.

 Produire du tournesol : l’agronomie et le choix variétal.

 Optimiser son itinéraire technique avec Agroplus.

  • Sécuriser

 Semences et légumes : des pistes prometteuses contre les vents de sable.

 Nutrition animale : optimiser la production laitière avec Optimilk et découverte du programme d’accompagnement Nutriplus.

 Élevage : comment conduire l’atelier de palmipèdes prêts-à-gaver en bande unique et avec quel objectif ?

  • Également :

 Des démonstrations de matériels innovants.

 Des témoignages d’agriculteurs et d’experts.

 Une visite de l’Agrosite de Rion-des-Landes et des vitrines végétales.

Les réseaux d’agro-expérimentation dans le Groupe

Nos Agrosites existent depuis 2010 et sont devenus des parcelles de référence où l’innovation est conduite en relation étroite avec les agriculteurs et des experts.

  • Objectifs : partager les expériences et déployer les pratiques les mieux adaptées selon les territoires concernés et le profil des exploitations.
  • Moyens : travail en tandem associant agriculteurs et conseillers. Expérimentation et notations afin d’établir des données de références pour évaluer les évolutions et impacts des pratiques mises en œuvre.
  • Une approche véritablement novatrice d’une agriculture durable dont les pratiques sont adaptées à notre contexte agro-pédoclimatique, nos terroirs et nos produits.

Focus sur l’Agrosite de Rion-des-Landes (40) chez Alain LABAT

Contexte

Le Groupe Coopératif Maïsadour possède 6 agrosites qui couvrent 85 % % des situations pédoclimatique sur le territoire du Groupe. Couverture de 85% des situations pédoclimatique sur le territoire du Groupe Coopératif Maïsadour Ces agrosites permettent l’évaluation des techniques innovantes sur la fertilité des sols et de tester de nouvelles techniques pluriannuelles.

Cette année, nous remercions Alain Labat chez qui se sont déroulées les Rencontres Agronomiques. Alain LABAT est installé depuis 1997 sur une exploitation irriguée de 77 hectares. La récente réforme de la PAC (obligation des trois cultures) lui a fait modifier son assolement, dédié historiquement en totalité au maïs. En effet, l’organisation de son exploitation ne lui permettait pas d’envisager l’implantation des couverts dans les 15 jours qui suivent la récolte. Alain LABAT, très ouvert à l’innovation, a rejoint le réseau des Agrosites du Groupe Coopératif Maïsadour en 2012, pour acquérir des références sur la maîtrise de l’itinéraire technique en strip-till. Pour des raisons agronomiques et de charge de travail, il a simplifié la mise en place de ses cultures.

Les constats

Aujourd’hui, Alain LABAT a intégré le soja sur 20 % de sa surface de cultures. Ce choix lui permet de bien valoriser l’irrigation et la potentialité de ses parcelles sableuses (40 q/ha en moyenne en soja et 135 q/ha en maïs grain). Grace à la réussite de ces essais agronomiques, Alain Labat a pu transférer l’expertise de l’agrosite sur son exploitation.

Le strip-till (compromis en labour et techniques de cultures simplifiées) permet de réduire de moitié le temps d’implantation des cultures en comparaison au labour. Ce changement de pratique a été un véritable challenge car très peu de références locales étaient disponibles. Alain LABAT a beaucoup apprécié les échanges et les expérimentations mises en place sur l’Agrosite pour perfectionner son itinéraire technique en strip-till (fertilisation, désherbage principalement). Plus de 50 % de son exploitation sont implantés de cette manière (100 % du soja et 50 % du maïs). Il pratique également des couverts à vocation agronomique sur 1/3 de sa surface. Pour le Groupe Coopératif Maïsadour, acquérir des références sur cette pratique a permis d’en étudier plus particulièrement la faisabilité face aux enjeux locaux.

La parcelle au plan technique

La parcelle de 11 ha dédiée à l’Agrosite (3 ha environ) est située sur un sol de sable forestier irrigué par pivot. Une situation agronomique classique parmi les exploitations de la Haute-Lande et en ce sens, intéressante pour mener nos expérimentations.

Cet Agrosite est donc représentatif de la Haute-Lande. Les exploitations de ce secteur sont confrontées à plusieurs problématiques :

  • Le vent de sable.
  • La gestion du désherbage avec des pressions importantes en datura et digitaire.
  • L’optimisation de la fertilisation azotée (courbe de réponse à l’azote), l’azote étant un intrant important en production de maïs.
  • L’amélioration de l’auto-fertilité des sols par la mise en place de couverts végétaux en interculture.

Les travaux sur l’Agrosite d’Alain LABAT

Ainsi entre 2012 et 2016 nous avons comparés 3 systèmes de production :

  • Monoculture de maïs labourée.
  • Monoculture de maïs en strip-till.
  • Monoculture de maïs en strip-till sous couvert vivant de trèfle blanc.

Ces trois stratégies de désherbage répondent à l’évolution de la flore entre labour et strip-till et permettent de contrôler le datura, une plante réglementée car très toxique. Depuis 2016, nous avons accentué nos efforts sur l’optimisation de l’azote apporté avec un travail sur une courbe de réponse à la dose.

En savoir plus :

www.maisadour.com

  • 0Commentaire
Ecrire un commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à cet article, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
  • Ressources & fichiers
  • Offre partenaire
  • Agrimeteo-180x180
x