Salons Experts :

Communiqués de Presse

  • Offre partenaire
  • Travaux-agri-180x440

HAYTECH, le plus grand système d’objets connectés (IoT) en agriculture

Thumb_logo2
17Mai2018

            
 
Le système HAYTECH mis au point par Quanturi permet un suivi continu de la température du fourrage. Capable de connecter jusqu’à 500 sondes, ce système est le plus important au monde dans le milieu des objets connectés dans la sphère agricole.
 
Verdille, le 26 avril 2018« Quanturi est à l’origine du plus grand modèle d’objets connectés (IoT) déployé au monde dans le milieu agricole », annonce Nadine Pesonen, dirigeante de Quanturi. Et d’ajouter : « Le système HAYTECH est en capacité de connecter 500 sondes à un même relai et donc d’envoyer 500 signaux toutes les heures. Du jamais vu dans le secteur agricole ! ». Le système HAYTECH est un système sans fil apte à prendre des mesures dans un environnement difficile, à la fois humide et dense. En plus d’envoyer des signaux, les sondes sont capables de recevoir de l’information. Elles peuvent, par exemple, changer la fréquence des relevés de température. Autre prouesse technologique du système HAYTECH : faire circuler autant de signaux dans un volume très réduit, équivalent à celui d’une grande maison. « Ce système s’adresse aussi bien aux agriculteurs qu’aux négociants en fourrage, leur assurant tranquillité face au risque d’échauffement et suivi de la qualité de leur produit », explique Nadine Pesonen.
 
A chacun des stades du fourrage, le suivi est important. « Les agriculteurs pensent souvent à la qualité des fourrages pendant la chaine de récolte et moins durant la période de stockage », explique Anthony Uijttewaal, responsable du pôle Fourrage chez Arvalis Institut du Végétal. « Quel que soit le mode de récolte, les conditions de conservation sont primordiales pour une qualité optimale en termes de valeur nutritionnelle. Pour le foin, l’enjeu est d’éviter l’échauffement du fourrage », poursuit Anthony Uijttewaal. Le système HAYTECH qui suit, en temps réel, la température du fourrage assure la traçabilité de cette qualité, garantissant définitivement son appétence et sa valeur nutritionnelle.
 
L’entreprise Durepaire, négociant en fourrage, s’est spécialisée dans la luzerne. Cette entreprise charentaise accorde une grande importance au suivi de la qualité de ses produits. « Nous nous sommes équipés du système HAYTECH pour la sécurité et la qualité tracée que nous pouvons offrir à nos clients », explique Patrick Mesnard, directeur de Durepaire. Il ajoute « cela nous permet de réagir vite en cas d'échauffement et d’éviter un incendie. Quant à la qualité, le système permet de stocker nos bottes par lots homogènes ». À l’heure actuelle, le négociant charentais possède le plus grand modèle du système HAYTECH que Quanturi ait déployé avec un total de 500 sondes connectées.
 
A propos de Quanturi
Quanturi est une startup finlandaise créée le 16 mars 2016 par Nadine Pesonen et Teppo Veijonen. Elle développe les sondes HAYTECH : ce sont des objets connectés permettant le suivi de la température de produits agricoles comme le foin, les composts, les céréales lors de leur stockage. Son ambition est double : prévenir les feux dans les fermes et assurer un suivi précis de la qualité du foin.
 
A propos de Durepaire
Durepaire SAS est un négociant spécialisé dans la transformation des végétaux au service de l’alimentation animale fourragère, des litières, et du monde de l’énergie. L’entreprise fabrique et commercialise 55 000 à 65 000 tonnes de végétaux compactés. Elle réalise 80 % de ses ventes en France et 20 % à l’export.
 
A propos d’Arvalis - Institut du Végétal
ARVALIS - Institut du végétal est l’institut de recherche appliquée des céréales à paille, du maïs, de la pomme de terre, des fourrages, du lin fibre et du tabac. Il a un rôle de transfert d’information et d’expertise au service des exploitations agricoles françaises.

 

  • 1Commentaire
  • #1

    Optomesures a developpé et breveté un système beaucoup plus simple et moins couteux qui part du constat que la fermentation et donc l'échauffement du fourrage commence dès le pressage au champ . 24 à 48h aprés le pressage, nous savons quantifier le risque d'inflammation des balles ou bottes , quantifier la qualité du fourrage , avec 2 prises de température . Cela permet de tester 100% des balles pour un coût bien inférieur à un pool de sondes réparties de manière aleatoire. La prouesse technologique annoncée par qanturi , 500 sondes connectées , est un standard dans l'industrie dont les réseaux sans fil sont capables d'interconnecter , théoriquement, plusieurs dizaines de milliers de capteurs entre eux . De plus , 500 sondes à plus de 20 euros par sondes , cela représente un investissement qu'aucun exploitant agricole ne saurait supporter (sans parler du boitier récepteur ) . Optomesures a développé , par exemple , un système de thermorégulation pour les cuves de fermentation , qui pourrait gérer 45 000 cuves . Une prouesse technologique que nous nous sommes toujours bien gardé d'annoncer car inutile .

Ecrire un commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à cet article, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
  • Ressources & fichiers
  • Offre partenaire
  • Agrimeteo-180x180
x