Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3748 MembresCréer un compte
Découvrez agri-meteo

Une opération test dans le Finistère pour la reconversion professionnelle après l'agriculture

Thumb_reconversion_professionnelle_agriculture
17Dec2017

Dans le Finistère, la reconversion dans la vie professionnelle après l'agriculture fait l'objet d'une opération test d'accompagnement.

Combien d’agriculteurs cessent leur activité dans le Finistère qui compte 6 000 exploitations professionnelles ? Au bas mot, plusieurs dizaines chaque année pour des raisons économiques et sociales. Lors de leur reconversion vers un emploi salarié, ils ne peuvent percevoir aucune aide, si ce n’est prétendre au RSA (revenu de solidarité active), ce qu’ils ne font pas tous car ils le considèrent souvent comme le symbole d’un échec.

Proposant déjà une aide pour le règlement des dettes économiques de l’exploitation en cessation d’activités, la Chambre d’agriculture du Finistère a réfléchi à l’obtention d’une aide sociale pour leur pemettre de basculer de chef d’entreprise à salarié. Elle a identifié le contrat de sécurisation professionnelle réservé aux salariés licenciés économiques et s’est demandé s’il ne pourrait pas être étendu aux catégories non salariées.

Après moults palabres avec l’État et ses services, avec le conseil départemental du Finistère, et avec la MSA, elle a obtenu la possibilité de tester en 2018 dans le département l’extension du contrat de sécurisation professionnelle aux agriculteurs.

Ce contrat de sécurisation professionnelle agricole s’adresse à une quinzaine de chefs d’exploitation en voie de reconversion professionnelle. Engagés dans la cessation, ils bénéficieront pendant douze mois de 1 000 euros par mois (dont les 545 € de RSA), le temps de trouver un emploi. Le contrat leur propose également d’être accompagnés par un cabinet spécialisé dans les ressources humaines pour les préparer à un retour à l’emploi.

La Direccte, (direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi et de la formation) du département envisage même de constituer pour eux une bourse de l’emploi. Si l’expérimentation était concluante, l’État pourrait décider de l’étendre au reste de la France, voire d’en faire bénéficier aux commerçants et artisans.
 

L'illustration c-dessous est issue de Fotolia, lien direct : https://fr.fotolia.com/id/138995132.

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_avatars_h01

Jourdain Franck

Journaliste

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x