Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
1258 MembresCréer un compte
Réservé aux membres

Sondage, deux tiers des agriculteurs veulent cultiver des OGM

Thumb_wa8_une2
27Juil2013

Dans le n°8 de WikiAgri Magazine, dédié à la recherche dans l'agriculture (en particulier à la recherche végétale), un sondage montre clairement que les agriculteurs souhaitent cultiver des OGM. Pas n'importe comment, en discutant des conditions ou autres modalités, mais en y allant.

Les bonnes boîtes à lettres ont reçu, ou sont en train de recevoir, le n°8 de WikiAgri Magazine, sur le thème de la recherche végétale. Nous publions à cette occasion un sondage, réalisé auprès de 381 agriculteurs ou "para-agricoles" (on entend par ce terme ceux qui travaillent directement avec les agriculteurs).

Il y apparaît clairement que le "principe de précaution", argument massue déployé pour éviter de nombreuses recherches scientifiques, ne doit plus être un frein mais se transformer en garanties réfléchies sur la façon d'avancer.

Mais la question la plus spectaculaire reste celle concernant les OGM. SI les sondés ont été une minorité (10 %) à estimer qu'il est "indispensable" d'en cultiver, ils sont en revanche largement majoritaires (56,7 %) à penser qu'il "souhaitable" de s'y mettre "à condition de discuter des modalités". Si l'on ajoute ces deux chiffres l'un à l'autre, cela fait deux tiers des agriculteurs qui veulent passer aux OGM. Cette tendance est encore plus prononcée si l'on segmente le sondage aux seuls céréaliers ou polyculteurs. Les éleveurs sont en revanche plus prudents et restent à plus de 42 % opposés aux OGM... Soit plus de 57 % à être pour tout de même.

Voici le schéma explicatif de notre sondage que vous trouverez en page 8 de notre magazine :

 

Dans le même numéro de WikiAgri, le chercheur de Limagrain Pascual Perez explique combien la France est en train de prendre du retard dans le domaine de la recherche par rapport à la concurrence, ce qui entraîne selon lui "un risque de dépendance par rapport à ceux qui n'ont pas cessé la recherche".

Reportage en Aragon, province espagnole productrice d'OGM

Sur le sujet des OGM, WikiAgri a voulu aller plus loin, jusqu'en Espagne, à la rencontre d'un producteur de maïs OGM, puisque cette pratique y existe. Nous avons demandé à un journaliste français installé en Espagne (pour être sûr qu'il n'y ait pas de problème de compréhension de langue) d'y aller sans le moindre a priori personnel, simplement en écoutant ce que le producteur en question avait à dire. Mathieu de Taillac, également correspondant pour Le Figaro, a ainsi longuement discuté avec José Luis Romeo, à la tête de 250 hectares, dans la province de l'Aragon. De son reportage (pages 30 à 33), il ressort un céréalier heureux d'avoir trouvé le moyen de combattre la pyrale, pour obtenir une quatrième récolte en 2 ans, soit plus de 25 % de rendement en plus... A aucun moment le producteur en question n'a exprimé le moindre regret sur quoi que ce soit par rapport à son passage aux OGM...

Qu'en pensez-vous ? Pour en débattre, rendez-vous ci-dessous dans l’espace « Ecrire un commentaire ».

En savoir plus : WikiAgri Magazine peut aussi être lu en ligne, à la simple condition d'être inscrit sur notre site, ce qui est gratuit et sans obligation. Vous trouverez tous nos numéros ici : http://wikiagri.fr/archives . A l'heure où cet article est écrit, le n°8 sur la recherche n'a pas encore été mis en ligne, mais il le sera incessamment.

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_img_2034bis

Jeandey Antoine

Journaliste

Journaliste professionnel depuis 1987. Collaborations multiples et variées dans la presse agricole. A été rédacteur en chef de JA Mag (mensuel du syndicat na...

En savoir plus
  • 1Commentaire
  • #1

    Très intéressant cet article. Est-il possible de savoir qui a effectué ce sondage et comment il a été mené?

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.