Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3396 MembresCréer un compte
Découvrez agri-meteo

Rats taupiers, lettre à Stéphane Le Foll

Thumb_lettre___le_foll
10Avr2016

MONSIEUR STEPHANE LE FOLL

MINISTRE DE L’AGRICULTURE

DE L’AGROALIMENTAIRE  ET DE LA FORET

 

MONSIEUR GALAUP LAURENT

 

MONSIEUR LE MINISTRE,

Je ne sais si mon courrier aura toute votre attention mais il est ici mon devoir de vous dire certaines choses qui me sont importantes et qui sont pour moi plus que capitales.

Comme vous le savez la France agricole traverse une crise majeure au plus haut point et comme vous le savez aussi, des hommes et des femmes qui  travaillent la terre et qui essayent tant bien que mal de nourrir notre France n’en peuvent plus.

Je suis pour ma part un citoyen des plus ordinaires travaillant comme jardinier dans la ville où je réside.

Si je m’exprime aujourd’hui, c’est que l’avenir de mes amis éleveurs est plus que noir si rien n’est fait maintenant ! Pas dans un mois ou six mois, mais maintenant !

Je suis un admirateur du beau département du Cantal, ce beau territoire si vert, si nature, si authentique, mais qui aussi réussit à vivre avec son temps... J’ai bien peur qu’il n’en soit plus pour longtemps ainsi.

Une sécheresse d’une grande intensité a frappé les pâturages qui a mis à mal  les récoltes de fourrage pour l’hiver 2015 2016 ! Pour certains, les éleveurs n’avaient plus de fourrage déjà au mois d’octobre, des granges vides pour nourrir les bêtes. Avec les difficultés de leurs revenus plus qu’inexistants à cause du prix de la viande et du lait qui pèsent depuis des années sur leurs épaules, c’était à coup sûr une difficulté plus qu’insurmontable pour beaucoup d’entre eux ! Vous n’ignorez pas, j’en suis persuadé, l’intensité des journées de nos éleveurs auprès de leur animaux, au détriment souvent d’une vie de famille, quand ils en ont une. C’est  dire la difficulté quand ils sont seuls face à leurs soucis !

Mais le plus grave c’est ce qui se passe en plus aujourd’hui et qui a commencé l’été dernier   dans certaines contrées du département, notamment dans le Cézallier, et qui affecte de plus en plus des zones jusque-là indemnes : je veux bien sûr parler des RATS TAUPIERS ! Une calamité, une catastrophe ! Oui, sachez qu’à l’heure où je vous écris, l’herbe n’a pas encore montré le bout de son nez ! Ce n’est pas une question climatique, c’est juste l’invasion pure et simple de ces bestioles qui mangent tout ! Qui détruisent tout ! Une flore si riche détruite à néant ! Des pâtures carrément labourées par ces bestioles ! Plus un brin d’herbe ! Un manque crucial de futures récoltes de fourrage serait le coup de grâce pour mes amis éleveurs !

Malheureusement certains d’entre eux ne sont plus de ce monde, car ils n’ont plus eu la force de se battre et n’ont eu comme seul moyen le suicide ! Combien encore de nos éleveurs vont finir comme cela si rien n’est fait pour endiguer ce fléau ? Combien de nos éleveurs vont décapitaliser leur troupeau par manque d’aides des pouvoirs publics ? Combien d’éleveurs vont arrêter leur activité ? Cette invasion fait plus que peur dans tout ce territoire, dans  ces villages qui, au demeurant, sont magnifiques mais qui seront désertés de leurs habitants si rien n’est fait ! Que deviendront ces campagnes sans nos éleveurs qui entretiennent les paysages ? Que deviendront ces femmes et ces hommes qui travaillent dur, même très dur avec leurs bêtes, qu’ils n’arrivent plus à nourrir et qui finissent par ne plus pouvoir nourrir leurs propres familles ???

Oui c’est inconcevable de laisser un territoire mourir comme cela !

Il est  inconcevable ne laisser crever nos éleveurs et éleveuses dans un désarroi des plus durs ! Il est inconcevable de laisser ces citoyens livrés à une calamité qui les anéantit les uns après les autres !!! Il est plus qu’urgent de faire des actions qui éradiqueront les rats taupiers, au risque d’avoir une colère de nos éleveurs plus que terrible, s’il en reste !

Vous avez, MONSIEUR LE MINISTRE, tout en main pour faire ce qu’il faut pour ce territoire qui se meurt à grand pas ! Je pense ne pas être le seul à vous alerter sur ce sujet plus que sensible que sont les rats taupiers, mais il me semble important de vous faire part de mon impression et surtout d’essayer de vous faire réagir sur ce problème au combien grave !!!

Notre agriculture fait partie de notre patrimoine vivant, il est impératif d’y porter toute votre attention pour qu’elle ait  la place quelle doit avoir dans notre pays ! Imaginez une minute si ces mêmes rats taupiers faisaient les mêmes dégâts dans les jardins de Versailles ou un autre de nos patrimoines qui lui ne nous nourrit pas, je pense que là, tout serait fait pour sa sauvegarde ! De plus, le Cantal est aussi un des poumons verts qui, par sa renommée, attire nombre de touristes avides de nature et de produits de grande qualité, c’est un des joyaux de notre pays, ses éleveurs en sont les jardiniers qui nous apportent nourritures au jour le jour.

Pour finir MONSIEUR LE MINISTRE, j’espère une réponse de votre part sur ce sujet mais j’aimerais surtout que des actions rapides, efficaces et sans attendre pour que nos éleveurs et éleveuses puissent à nouveau faire ce qu’ils font de mieux, NOURRIR la France !

En  vous remerciant pour l’attention que vous porterez à mon courrier et en espérant des actions fortes pour nos éleveurs du Cantal touchés par le fléau que sont les rats taupiers , veuillez recevoir, MONSIEUR LE MINISTRE, mes sincères salutations.

MONSIEUR LAURENT GALAUP

 

En savoir plus : http://www.wikiagri.fr/articles/ils-vendent-leurs-vaches-a-cause-des-rats/8600 (WikiAgri vous avait déjà sensibilisés sur la problématique des rats taupiers dans le Cantal dans cet article).

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Avatar_blank

Galaup Laurent

Autre

Jardinier de métier, je suis un amoureux du Cantal et en particulier du Cézallier ! Je suis un défenseur de nos éleveurs et du monde paysan ! Défenseur auss...

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x