Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3672 MembresCréer un compte
Découvrez agri-meteo

Prix du lait, le grand écart entre la France et les Pays-Bas

Thumb_lait_courbes
30Jan2017

Le prix de la tonne de lait était payée en moyenne 375 € aux Pays-Bas en décembre dernier contre 319 € en France.

Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours. En France, la sagesse des éleveurs laitiers ne paie pas. Ils produisaient moins que leurs voisins européens, lorsque les prix étaient élevés en 2014. Et ces derniers mois, ils étaient les premiers partisans d’une maitrise de la collecte de lait pour enrayer l’effondrement des cours des produits laitiers. La production de lait a diminué de 7 % à la fin de l'année, seln la Fncl (fédération nationale des coopératives laitières).

Mais la contractualisation fige les rapports commerciaux entre producteurs et transformateurs. Elle ne permet pas aux éleveurs de bénéficier pleinement de la nouvelle conjoncture plus favorable. 

L’évolution du prix de la tonne de lait payée en France et chez certains de ses voisins européens, les Pays-Bas en particulier, est surprenante. Le différentiel de prix n’a jamais été aussi important. En décembre dernier, le lait collecté aux Pays-Bas est quasiment payé au même niveau qu’en Finlande (375 €/t) tandis que le prix refluait en France sous le seuil de 320 €/t.

Le décrochage de la France par rapport à l’Allemagne (écart de prix en décembre de 12 €/tonne) et surtout par rapport aux Pays-Bas et à l’Irlande ne peut pas laisser les éleveurs français indifférents. La courbe du prix de la tonne de lait suit plutôt celles de la Lituanie et de la Pologne !

En fait, le prix du lait payé en France augmente moins vite ces dernières semaines car il a moins baissé, que dans les autres pays européens, au cours des deux années précédentes selon les représentants professionnels de la filière de transformation. La hausse des cours des produits laitiers, et du beurre en particulier, sera répercutée très progressivement.

Pour 2016, la moyenne annuelle du prix du lait payé chaque mois en France est de 295 €/t contre 283 €/t aux Pays-Bas et en Irlande et, 273€/t en Allemagne.

En Nouvelle-Zélande, les 1000 kg de lait auront été payés aux éleveurs 248 € en moyenne. Mais depuis quelques mois, les producteurs néo-zélandais perçoivent les bienfaits du retour d’une conjoncture très favorable. En novembre dernier, la coopérative Fonterra annonçait vouloir payer le kilogramme de poudre de lait 6 dollars hors dividendes (4,02 €/kg pour un dollar à 0,67 €). Ce prix portait la tonne de lait à 305 € environ (336 € avec les dividendes).

Mais selon le site Clal.it, la tonne de lait aurait été payée au final 330 €, soit un prix plus élevé qu’en France. Le renchérissement du dollar vis-à-vis de l’euro défavorise la compétitivité du lait néo-zélandais.
 

En savoir plus : http://www.clal.it/en/?section=latte_new_zealand (cotations depuis le site Cial).

Légende: Evolution du prix du lait payé aux éleveurs européens.

 

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Avatar_blank

Hénin Frédéric

Journaliste

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x