Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3064 MembresCréer un compte
Découvrez travaux-agri

Fermeture d'une usine de trituration Cargill en Allemagne

Thumb_colza
12Mar2016

Cargill GmBH a annoncé cette semaine la fermeture d’une de ses trois usines de trituration en Allemagne, située dans l’ouest de l’Allemagne.

Le contexte est actuellement difficile pour les usines triturant du colza en Europe. En effet, même si les prix du colza ont déjà bien baissé depuis le début de la campagne, les marges de triturations restent dégradées pour les producteurs d’huile de colza et de tourteaux puisque l’huile se maintient au-dessous des 700 €/t en base FOB Rotterdam. Auparavant contributeur majeur à la marge de trituration, l’huile peine aujourd’hui à peser significativement dans celle-ci. A 43,3 €/t actuellement, la marge de trituration ne permet que de dégager un profit de 3/4 €/t si l’on estime un coût de production moyen par usine autour des 40 €/t. 

Le marché allemand apparaît particulièrement touché puisque la mise en place d’une réglementation pour le biodiesel entre 2003 et 2005 a poussé à la construction d’un nombre plus importants d’usines de triturations et de biodiesel que dans les autres pays européens, ceci afin d’être capable de s’imposer rapidement sur le marché du biodiesel européen. Dix ans plus tard, le marché domestique allemand apparaît relativement saturé et les perspectives à l’export limitées. La fermeture d’une des usines de Cargill ne pourrait ainsi pas être un cas isolé et l’on pourrait voir le secteur se restructurer dans les prochaines années si les marges restent à de tels niveaux. Les plus grosses usines de plus de 1 Mt pouvant remplacer la trituration de colza par celle de palme ou de soja apparaissent cependant plus protégées.

Illustration : usines de trituration en Allemagne (15 millions de tonnes au total par an).

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_dsc_0736

Cassagnou Marion

Conseiller, expert

Expert des marchés agricoles. Agritel

En savoir plus
  • 1Commentaire
  • #1

    "les plus grosses usines de plus de 1 Mt pouvant remplacer la trituration de colza par celle de palme ou de soja apparaissent cependant plus protégées": il n'y a rien à ajouter... seul le réchauffement climatique lié à la production de CO² et de CH4 pourra sauver notre agriculture européenne puisqu'on pourra défricher nos forêts atteintes par leur inadéquation à l'évolution climacique...restera à voir ce que nous donnera le permafrost dégelé de la Sibérie mais bon là c'est le problème de l'homme ( ou de la femme) fait pour vivre 200 ans né(e) dans la silicon valley ...#prenez en de la graine ?

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x