Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3694 MembresCréer un compte
Découvrez agri-meteo

Eleveurs - vegans, pourquoi tant d'acharnement ?

Thumb__levage_de_salers
07Oct2017

Eleveurs - vegans, pourquoi tant d'acharnement ? Pourquoi ? (paroles de l'épouse d'un éleveur laitier finistérien).

Ce soir, il est tard, mais il me tient à coeur de vous écrire, à vous agriculteurs, éleveurs, spécialement éleveurs laitiers, toujours dans la tourmente même s'il y a un léger mieux mais si léger... Ne nous réjouissons pas trop vite ! Ce n'est peut-êre qu'un mirage ! L'avenir, un proche avenir peut s'avérer encore difficile. Et des années sous-payées ne se rattrappent pas en quelques mois ! Restons prudents ! Même le bio n'est sûr de rien...

Je m'adresse aussi à vous tous, petits et gros consommateurs de produits laitiers, de viande blanche ou rouge, de poissons d'élevage, d'oeufs provenant de notre pays...

A vous, chasseurs, à vous qui aimez aller au zoo avec vos enfants...

A vous qui portez des chaussures ou des sacs en cuir...

A vous aussi qui êtes vegans et membres d'associations abolitionnistes.

Que se passe-t-il dans notre France et ses vertes prairies, ses bocages et ses alpages ? En peu de temps, alors qu'une grave « crise » sévit  (Pardon ! On dit « mutation » paraît-il !), un coup de massue vient s'abattre sur le monde de l'élevage et on a décidé de l'abattre, coûte que coûte ! En finir avec l'élevage, 9 fois millénaire, parce que les animaux souffrent dans des conditions ignobles, en finir avec tous les tueurs de pauvres animaux innocents !

Quand j'étais petite, mes parents habitaient en ville et avaient un jardin, des légumes, quelques poules et des lapins. Il m'arrivait d'être là quand maman tuait une poule ou un lapin. Parfois, le coup du lapin n'était pas très efficace et cette pauvre bête criait avant le coup final ! Et moi, je pleurais... Ce qui était tout à fait naturel pour ma mère, était insupportable pour moi. Mais, je goûtais quand même au lapin si bien mijoté et il ne m'est jamais arrivé de remettre en cause une alimentation carnée. Personnellement, je ne suis donc pas capable de tuer un animal mais j'accepte que quelqu'un d'autre s'y colle, à condition que l'animal ne souffre pas, et là je rejoins la pensée des végans : pas de souffrance animale à l'élevage et à l'abattage.

Mais, je remercie tous ceux qui font leur boulot de « tueur » et je les supplie de bien faire leur travail en mettant tout en oeuvre pour ne pas faire souffrir les vaches ni les veaux de Christian, mon mari laitier, ni aucun animal à qui on prend la vie pour nous nourrir. C'est la moindre des choses !

Et l'amour des éleveurs de vaches, particulièrement quand il s'agit de petites fermes familiales, n'est pas un vain mot. Avez-vous regardé le film « Petit paysan » actuellement au cinéma ? Quelle vie donnée pour elles, quel attachement et quel supplice de voir ses bêtes euthanasiées ! (Je pense alors à tous ceux qui connaissent un tel sort à cause d'une maladie dans leur élevage) Je suppose que cet « amour » est le même pour d'autres petites productions...

Qu'on arrête avec les idées loufoques sur les éleveurs !
- profiteurs, (ils ne gagnent plus leur croûte, mais les industriels, si, et très bien ! Et les grandes surfaces aussi...) ;
- tueurs (non, ils ne tuent pas leurs bêtes, ils les soignent, et dans le film, si cela a été le cas - et la scène est certes choquante - c'était dans l'espoir de sauver les autres.
- violeurs (dans le cas de Christian, il insémine lui-même, comme un petit nombre d'éleveurs (sinon, c'est le rôle de l'inséminateur) ; et il le fait avec patience, bienveillance.
Et la liste pourrait continuer...

Pourquoi tant d'acharnement contre les éleveurs mais aussi contre les consommateurs de viande et d'autres produits provenant d'un animal (même les oeufs et le miel !).

Il n'y a pas si longtemps, les végétariens et les végétaliens étaient des personnes sensées, discrètes, ne jugeant pas les autres et c'était réciproque. Pourquoi tant de haine envers un monde qu'ils ne connaissent pas ou si mal ! Pourquoi ne viendraient-ils pas dans nos petits élevages pour s'apercevoir que, sur beaucoup de points, ils se trompent ! Pourquoi défendre une « idéologie » qui peut mettre à mal une région, un pays ! Pourquoi laisse-t-on ces jeunes gens et ces jeunes retraités (c'est souvent le cas) en mal de bonnes actions faire ce qui n'est pas normal ? (surveiller, dénoncer, trafiquer, se mutiler...)

Pourquoi ont-ils depuis peu tant de poids ? Qui se cache derrière ? Qui finance ? Qui manipule ?

Où sont nos politiques ? Où sont les honnêtes journalistes ? Où sont nos défenseurs particulièrement à nous, petits paysans ?

Et quand un syndicat décide de se montrer face aux manifestants vegans, on le fait passer pour un syndicat ringard car il paraît que seule une conversation constructive et positive compte !

Alors, laissons-nous assassiner... Car la « crise » ne suffisant pas, les vegans, du moins les associations abolitionnistes, vont tout faire pour. Mourir sans comprendre pourquoi.

Puis-je, malgré tout, lancer un SOS ?

Réveillez-vous éleveurs, montrez-vous !  Soyons unis dans la tourmente ! Rejoignez-nous consommateurs de produits animaux français ! Nous sommes en danger ! Ne le voyez-vous pas ?

Catherine Bégos

Post-scriptum : une pensée pour Gérard, papa de deux enfants, laitier de notre petite commune, qui vient de se donner la mort après avoir terminé de semer son champ... J'espère qu'il a trouvé, dans un au-delà meilleur, des réponses à ces questions et un sens à tout cela...


Illustration ci-dessous, élevage sans rapport avec celui du mari de l'auteure de l'article, on y voit une vache salers avec son veau.

 

 

 

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_capture_d__cran_2017-10-07___18.49.39

Bégos Catherine

Autre

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x