Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3677 MembresCréer un compte
Découvrez travaux-agri

Des lycéens agricoles plantent des pommes de terre pour la Banque alimentaire

Thumb_lyc_e_agricole_ahun_pommes_de_terre_banque_alimentaire
14Mai2016

Des élèves du lycée agricole d’Ahun, dans la Creuse, ont planté des pommes de terre dans un champ de leur établissement. Un exercice pratique ? Pas seulement, également une sensibilisation à l’entraide puisque les tubercules récoltés sont destinés à la Banque alimentaire.

Une parcelle de 60 ares labourée… Et deux jeunes juchés sur une planteuse tirée à un tracteur. Les élèves du lycée agricole d’Ahun, dans la Creuse, avaient presque 600 kilos de plants de pommes de terre (fournis gratuitement par des partenaires) à insérer dans les sillons. Ils ont participé à une action originale de solidarité.

Flash-back : en 2014, l’association des médaillés de l’ordre du mérite agricole (Amoma) a signé une convention nationale avec la Banque alimentaire. En Creuse, l’idée a vite germé d’associer les élèves du lycée agricole à une déclinaison locale de cet accord.

C’était décidé, les élèves planteraient des pommes de terre, géreraient le champ et la récolte serait donnée à la Banque alimentaire du département. Une initiative accueillie avec enthousiasme par l’équipe éducative. « Tout le monde peut se retrouver à la Banque alimentaire du jour au lendemain. On a l’obligation de vivre ensemble, d’aller de l’avant ensemble, avec les gens qui en ont le plus besoin », disait le proviseur du lycée, Eric Cazassus.

Générosité… Et pédagogie !

Pour les jeunes, c’est donc double ration de leçons : apprentissage de la culture maraîchère sur site et approche de la solidarité par l’exemple. Ce champ est l’occasion pour eux d’apprendre les techniques agricoles propres au maraîchage, dans un coin de France réputé pour être une terre d’élevage.

Dans plusieurs semaines, ils pourront récolter entre 15 à 20 tonnes de patates. Une aubaine pour l’organisation humanitaire qui manque cruellement de produits frais. « J’espère que la culture sera conséquente. On a peu de pommes de terre. Pourtant, c’est un aliment de base, facile à cuisiner », explique Alain Gravillon, président de la Banque alimentaire 23 (23, département de la Creuse). Ainsi, ces pommes de terre produites par les lycéens se retrouveront sans doute dans la cuisine itinérante que la Banque alimentaire compte acquérir, « pour apprendre à travailler des produits de base et réaliser des produits équilibrés ».

 

En savoir plus : http://www.ahun.educagri.fr (site du lycée agricole d’Ahun, dans la Creuse) ; http://amomanationale.free.fr (site de l’association des membres de l’ordre du mérite agricole) ; http://ba23.banquealimentaire.org (site de la banque alimentaire de la Creuse).

Ci-dessous, l'opération de solidarité du lycée agricole d'Ahun au profit de la Banque alimentaire de la Creuse.

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Avatar_blank

Cordaz Delphine

Journaliste

Journaliste depuis une dizaine d'années en milieu rural. La campagne innove, trouve des solutions, élabore... Et j'entends le montrer !

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x