Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3672 MembresCréer un compte
Découvrez travaux-agri

Des crop circles dans le Berry, au total détriment de l'agriculteur

Thumb_crop_circle_juin_2017_berry
20Juin2017

Les médias sont friands de ce genre d'histoires insolites, et d'images, d'autant que désormais les drones en fournissent, il faut bien le dire, de magnifiques. Mais il n'empêche, les crop circles comme ceux du lieudit Briou à Veaugues, dans le Cher, apportent avant tout un préjudice à l'agriculteur.

Vous le savez, les crop circles sont des cercles (ou autres formes arrondies) formés dans les champs céréaliers qui interpellent toujours une masse de curieux. Leur origine est parfois naturelle (des tourbillons d'air), le plus souvent elle est humaine, sorte de tags des champs grandeur nature d'"artistes" qui ne pensent pas aux préjudices qu'ils accomplissent ainsi. Car derrière, il y a les croyances populaires, selon lesquelles ces crop circles sont d'origine extra-terrestre. Et avec ces croyances, d'innombrables curieux, du monde entier, qui se déplacent à chaque nouveau "phénomène" observé.

Or, en 2017, figurez-vous que nous avons, précisément le 21 août, une éclipse solaire... Et alors ? Et alors quelle aubaine pour les extra-terrestres bien sûr, qui évidemment doivent en profiter pour communiquer à leur manière avec nous autres, humanoïdes.

Des cercles formés pendant une nuit

C'est ainsi que sont apparus, dans la nuit du 1er au 2 juin 2017, des cercles dans les champs de Jean-Luc et Nathalie Millet, à Veaugues, dans le Cher (et non pas à Crézancy-en-Sancerre comme souvent indiqué par erreur). Regardez cette vidéo, je vous raconte la suite de l'histoire juste en-dessous :

Evidemment, ces cercles sont très jolis. Mais ils sont surtout inscrits en plein champ ! Nathalie Millet explique aux lecteurs de WikiAgri : "Mon mari est parti traiter un matin. Il a commencé par une partie de la parcelle, alors il ne s'est pas rendu compte de suite de l'arrivée de ces cercles. Seulement beaucoup, dans la commune, les voyaient de loin, on a fini par l'alerter..." Plainte à la gendarmerie pour la dégradation, qui représente déjà un coût pour l'agriculteur, que l'assureur est en train d'expertiser.

Une immense foule de curieux

Mais le pire, dans cette affaire comme dans tous les cas de crop circles, c'est la suite ! Les sites spécialisés sur ces phénomènes, et qui les qualifient de "paranormaux", s'emparent de suite de "l'information" et la diffusent largement. Résultat : Veaugues, 700 habitants, devient un site touristique hautement fréquenté ! "Nous avons des céréales et des vignes, reprend Nathalie Millet. Les gens viennent de partout, se garent dans les vignes pour aller voir les céréales. Pour l'instant, si nous avons le sentiment très désagréable d'être envahis chez nous, nous n'avons pas trop de dégâts, parmi les visiteurs, il y en a qui ramassent les détritus laissés par d'autres. Mais tout de même, nous n'avons pas pu traiter les vignes quand il l'aurait fallu à cause du monde qui était dedans. Le week-end de la Pentecôte, c'était noir de monde ici ! Des voitures garées dans les virages, c'en était dangereux..."

Les agriculteurs observent, évitent l'affrontement avec ces badauds. "Nous en voyons qui vont méditer deux heures au milieu des cercles... Mais quelque part, on sait que ceux-là ne nous font pas de mal..." Ils voient aussi un avion passer tous les jours au-dessus à basse altitude... À se demander si un club d'aviation proche n'en profite pas pour organiser des excursions ! Souvent, des visiteurs repartent avec un pied de l'orge brassicole en souvenir, en pensant d'ailleurs qu'il s'agit de blé. Mais ne saccagent pas au-delà, comme c'est déjà arrivé dans d'autres cas similaires...

"Aujourd'hui, les orges ont doré, les cercles sont devenus moins visibles, le phénomène de curiosité commence à s'estomper", respire Nathalie Millet. Qui attend avec impatience la récolte, "qu'on en finisse" !

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_aj

Jeandey Antoine

Journaliste

Journaliste professionnel depuis 1987. Collaborations multiples et variées dans la presse agricole. J'ai été rédacteur en chef de JA Mag (mensuel du syndicat...

En savoir plus

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x