Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3561 MembresCréer un compte
Découvrez agri-meteo

Des antidépresseurs à l'épanouissement, comment se reconstruire

Thumb_julie_bertille_wikiagri
19Dec2015

Comment passer des antidépresseurs, indispensables quand il a fallu combattre un burn out (ou syndrome d'épuisement professionnel), à l'épanouissement ? C'est pour cette reconstruction que je vais accompagner l'ancien éleveur qui témoigne pour WikiAgri aujourd'hui, obligé de cesser son activité pour survivre à un burn out, dont il se remet difficilement aujourd'hui.

 

Nouvelle rubrique

Un témoignage,
une étude ou réflexion sur ce témoignage,
une réponse !

Vidéo et texte sont complémentaires,
visionnez la vidéo, et lisez le texte

J’ai le plaisir de débuter une nouvelle émission qui vous sera dédiée, à vous, lecteurs de WikiAgri. Vous rencontrez des difficultés qui vous empêchent de vous sentir épanouis : dépression, solitude, burn-out, ... ?

Je vous écoute et vous propose des pistes de réflexion pour aller de l’avant dans la résolution de vos situations problématiques. Nous commençons aujourd’hui avec le témoignage suivant.

Le témoignage reçu

"
Comment renaître de mes cendres ?

Bonjour. Aujourd’hui âgé de 47 ans, j’ai consacré 20 ans de ma vie « corps et âme » à rentabiliser mon exploitation laitière, à en oublier de vivre. J’ai investi beaucoup de mon énergie et d’argent pour répondre aux exigences de mon métier : je croyais pouvoir nourrir les hommes avec le travail de la terre et la production du lait de mes vaches...

Et puis, progressivement, j’ai pris conscience que « produire plus pour gagner plus » devenait un objectif irréalisable pour faire vivre ma famille, malgré la dimension acquise de mon exploitation. Cette dimension est devenue inhumaine à tout point de vue, mes ambitions professionnelles sont devenues un cauchemar. J’ai été submergé par mes responsabilités professionnelles, je passais mon temps à travailler entre les travaux des champs et la conduite du troupeau, subissant les aléas de la nature puisque je travaillais avec du vivant. Mon seul loisir, quand je me l’autorisais, c'était une envie de dormir, car je n’arrivais plus à dormir la nuit pendant que le reste de la famille tentait de vivre à côté de moi. Le stress et la fatigue accumulés m’ont envahi, jusqu’au jour où j'ai craqué, où toute l’énergie de mon corps s'était consumée, victime d’un burn-out...

Après une hospitalisation, j’ai fait le choix douloureux d’arrêter cette spirale du travail dans laquelle je m’étais enfermé. J’ai tout vendu pour espérer donner un autre sens à ma vie mais, malgré le soutien de ma famille, je ne parviens pas à tourner la page, je ressens un énorme sentiment d'échec qui me poursuit.

Aujourd’hui, sans travail, sans projet, j'ai l’impression d’avoir tout perdu, je ne suis plus que l’ombre de moi-même, je ne sais plus dans quelle direction m’orienter.

Depuis un an, je tente de me reconstruire, j’ai pris le temps de me reposer ; mais quand je me lève le matin, je ne sais pas comment occuper mes journées sans avoir un sentiment de culpabilité par rapport au fait que je ne me sens plus capable, physiquement et mentalement, de travailler tant que j’ai besoin de mon traitement médicamenteux. Le fait d’avoir vendu mon exploitation et d’avoir déménagé a été aussi une rupture de ma vie sociale, pas facile de recréer du lien et d'affronter ma situation. J'ai tendance à m'isoler et je déteste les endroits où il y a de la foule, c’est devenu une phobie. Que me suggérez-vous pour exister à nouveau ?
"

Ma réponse, les pistes de réflexion

Reprenons d’abord la situation de façon pragmatique

Vous êtes entré dans un engrenage : produire plus pour gagner plus => burn-out => arrêt de l’exploitation => tout à reconstruire.

Par ailleurs, vous confiez avoir développé une phobie de la foule.

Comment ressentez-vous la situation ?

Sentiment d’échec.

Perte de sens : pas de projet, pas de travail alors qu'auparavant il occupait une place prépondérante dans votre vie.

Solitude : vous avez de la difficulté à recréer un lien social après votre déménagement.

Ressenti d’incapacité à travailler à cause de votre traitement qui influence votre psychisme et vos capacités physiques

Mes conseils coaching pour aller de l’avant

Ne pas se focaliser sur le passé

On ne peut pas le changer, dès lors y penser avec regret ou mélancolie est une source d’angoisse inutile et cela prend toute notre énergie.

Se concentrer sur l'instant présent et l'avenir

La clé est dans la proactivité : c’est-à-dire se concentrer sur les évènements sur lesquels on peut avoir une influence, ceux que l’on domine.

Comment devenir proactif et reprendre le contrôle de sa vie ?

Réfléchir sérieusement à votre raison d’être par l’exercice du tableau de visualisation (vous avez un lien en fin d'article pour détailler davantage son contenu et son intérêt). En voici un exemple, à vous de le modifier avec vos aspirations, de vous l'approprier :

Il aide à déterminer ce que vous voulez :

  1. Etre : votre essence, votre raison d’être ;
  2. En découlera logiquement ce que vous voulez Faire : métier, contributions, loisirs ;
  3. Et ce que vous voulez Avoir : le contexte matériel.

De cette réflexion, vous saurez ce à quoi vous voulez désormais dédier votre vie. Vous devez sans cesse consulter ce tableau de visualisation et le garder en tête, c’est lui qui vous donnera la force d’affronter le quotidien.

Se fixer des objectifs

Ils sont en adéquation avec votre raison d’être et permettent de s’y approcher chaque jour davantage.

Pour vous motiver, vos objectifs doivent être précis, mesurables, accessibles, réalisables et limités dans le temps.

Une fois déterminés, vous devez vous engager à les réaliser. Parlez-en à votre entourage, ils vous aideront à les maintenir et cela vous incitera à tenir parole.

Comment construire une vie épanouie ?

L’épanouissement repose sur l’équilibre de toutes les branches :

vitalité / vie de famille / vie intime / amitiés / carrière / argent

Estimez votre niveau dans chacune et lancez des objectifs pour améliorer chacune d’elles progressivement. Vous ne devez pas privilégier exclusivement certaines branches au détriment des autres. Par exemple, le travail ou l’argent ne suffiront pas à votre bonheur si à côté vous êtes en mauvaise santé et seul.

Cultiver l'optimisme

Vous avez vécu une période difficile, vous n’irez pas mieux du jour au lendemain et même lorsque vous vous serez reconstruit, la vie n’est pas un long fleuve tranquille. C’est pourquoi vous devez apprendre à profiter et vous réjouir de toutes les petites choses du quotidien.

La vie est telle que l‘on décide de la percevoir alors chaussez les « lunettes du bonheur et de la positivité ».

Au quotidien, je vous incite donc à sourire, être gratifiant, être aimant, à aider les autres.

Pour finir, il me semble pertinent de régler certains éléments

Pour parvenir à mettre en place toutes les pistes ci-dessus, vous devez être en pleine possession de vos moyens intellectuels, cognitifs et physiques. Il faut chercher à limiter les contraintes.

Antidépresseurs

Ils modifient la physiologie en régulant la sécrétion des hormones de l’humeur. Ces médicaments ont donc une incidence sur votre comportement naturel.

Bien entendu, je suis certaine qu’ils ont pu constituer une aide non négligeable au moment de votre burn-out mais attention ils ne résoudront pas votre situation mais feront « taire » chimiquement vos angoisses. De plus, vous décrivez qu’ils amoindrissent vos capacités. Je suggère que vous discutiez avec votre médecin de l’éventualité de les réduire, et de les stopper sur le long terme.

En parallèle, cherchez des solutions pour vous réapproprier votre esprit et votre corps. Il faut apprendre à identifier ses émotions et les gérer.

En ce sens, la méditation, la sophrologie et le sport sont des alliés de taille. A vous de choisir l’activité qui vous correspond le mieux en fonction de vos goûts (vous avez des liens en fin d'article pour mieux connaître ces domaines).

La phobie de la foule

Cette phobie peut réellement vous handicaper dans votre reconstruction, notamment pour retrouver une vie sociale épanouissante. Je vous conseille de la traiter par l’hypnose qui s’avère une méthode très efficace et rapide pour traiter les phobies, seulement quelques séances seront nécessaires pour la surmonter.

Les liens indispensables

http://sortir-de-la-depression.com/un-outil-pour-passer-du-reve-a-la-realite-le-tableau-de-visualisation (pour mieux connaître le tableau de visualisation) ;

http://www.wikiagri.fr/articles/lacces-a-la-technologie-pour-combattre-le-burn-out-des-agriculteurs/1035 (précédent article de WikiAgri sur le burn out, ou syndrome d'épuisement professionnel, en agriculture) ;

https://www.youtube.com/watch?v=8uLCeR4IWi8 (découvrez les bienfaits de la méditation) ;

http://sortir-de-la-depression.com/sophrologie (la sophrologie ou comment retrouver l'harmonie entre le mental et le physique).

http://sortir-de-la-depression.com/10-raisons-pour-lesquelles-le-sport-vous-aidera-a-sortir-de-la-depression (les 10 raisons pour lesquelles le sport peut aider à aller vers l'épanouissement) ;

http://www.hypnosetherapies.net/vaincre-les-phobies-avec-hypnose (comment vaincre ses phobies avec l'hypnose, selon un cabinet privé).

Vous aussi, vous voulez témoigner et que je réfléchisse à votre situation ?

Vous pouvez témoigner ouvertement ou anonymement (comme ce fut le cas aujourd'hui), je respecterai votre choix. Vous pouvez me joindre par mail à juliebertille@wikiagri.fr.

Pensez à être le plus précis et le plus clair possible sur votre situation, et à bien poser la question qui génère chez vous de l'inquiétude (servez-vous de l'exemple d'aujourd'hui). Pensez aussi qu'il faut du temps, de la réflexion, pour apporter une réponse qui ait du sens, donc plus vite vous me contacterez, plus vite je pourrai vous donner des pistes pour vous aider à avancer.

 

En savoir plus : http://sortir-de-la-depression.com/qui-suis-je (pour mieux me connaître) ; http://sortir-de-la-depression.com (mon blog) ; https://www.facebook.com/Sortir-de-la-dépression-379303682274252 (retrouvez ma page sur Facebook) ; (mon compte Twitter).

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_julie_bertille

JulieBertille

Autre

Dès l'adolescence, mon parcours de vie m'a poussée à m'intéresser de près à la psychologie et au développement personnel. Aujourd'hui, j'aspire à accompagner...

En savoir plus
  • 1Commentaire
  • #1

    Une nouvelle rubrique qui correspond à un engagement

    Malheureusement, trop d'agriculteurs aujourd'hui souffrent de mal-être. J'ai été, au nom de WikiAgri, l'unique journaliste agricole à me déplacer pour la journée du 11 octobre organisée par Jacques Jeffredo en faveur des familles de suicidés en agriculture. J'y ai rencontré plusieurs agriculteurs, ou leurs familles, réellement au fond du gouffre.

    D'où l'idée d'ouvrir sur WikiAgri une rubrique dédiée aux agriculteurs ou paysans souffrant de mal-être. Avec Julie Bertille, nous avons trouvé un coach exceptionnel. Elle est impliquée, et elle connaît bien le milieu agricole, elle est fille d'éleveurs bourguignons. Ayant elle-même dû sortir d'une dépression, elle s'intéresse depuis à toutes les méthodes qui peuvent aider chacun à se reconstruire.

    La nouvelle rubrique que WikiAgri inaugure aujourd'hui est totalement inédite dans un média agricole. Il s'agit d'apporter le soutien d'un coach à une personne qui le demande. Nous présentons, aujourd'hui, le tout premier témoignage d'un agriculteur en mal-être, et donc les pistes données par notre coach Julie Bertille pour qu'il puisse lui-même trouver les forces pour s'en sortir.

    Nous souhaitons ainsi aider directement, éventuellement sous couvert de l'anonymat (c'est d'ailleurs le cas pour ce premier témoignage), chaque agriculteur qui nous contacterait. Il suffit de nous envoyer un mail.

    Mais pour cela, il faut nous aider à faire connaître cette rubrique : merci à tous de partager le plus possible...

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x