Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3479 MembresCréer un compte
Découvrez agri-meteo

Coup de force, 125 caravanes dans un champ de 4 hectares au Thillot

Thumb_gens_du_voyage_le_thillot
19Juil2016

Du côté du Thillot, dans les Vosges, une parcelle de 4 hectares vient d'être littéralement colonisée par 125 caravanes de gens du voyage, refusant les aires à leur disposition dans un rayon proche. Les agriculteurs sont à la fois furieux et impuissants.

"En fait, il y a trois parcelles occupées. Celle qui nous concerne au Thillot, plus une autre un peu plus loin vers Eloyes (Ndlr : entre Remiremont et Epinal, également dans les Vosges), et une dernière à près de 20 kilomètres d'ici côté Haute-Saône, à Fresse, sur la vallée de l'Ognon. A chaque fois, comme pour nous, il s'agit de parcelles agricoles, de prairies. Pourtant il existe des aires d'accueil aménagées spécialement, il y en a une à moins de 20 kilomètres de chez nous. Il faut croire que l'herbe fraiche et la proximité de la rivière sont plus agréables..." Nicolas Fetet, l'un des associés du Gaec du Vacceux, ne décolère pas.

Une récolte d'herbe de perdue comme premier préjudice

Il précise encore à WikiAgri : "Nous partageons cette parcelle de 4 hectares avec un autre agriculteur. Nous y avons fauché deux fois l'herbe, une troisième coupe devait avoir lieu dans 15 jours, elle est perdue. Nous avons donc une perte sèche financière. Et surtout, cette façon de faire, de mettre devant le fait accompli, est inacceptable. Je n'ai rien contre les manouches d'une manière générale, mais là ils viennent chez nous sans rien demander, saccagent notre travail, occupent un de nos meilleurs terrains... C'est un comportement de voyous ! Dans les Vosges où nous sommes, en zone montagneuse, toutes les meilleures prairies se trouvent dans les vallées, et là c'est l'une d'elles qui est réquisitionnée..."

Au passage, comme vous l'avez compris chers lecteurs, qui dit récolte d'herbe dit aussi nutrition animale naturelle, demandée par le consommateur, ce qui signifie de fait une implication qui doit aller au-delà des seuls agriculteurs.

Ce lundi 18 juillet dans l'après-midi, il y a eu une réunion en mairie du Thillot, avec deux représentants des gens du voyage. Notre interlocuteur rapporte les renseignements récoltés : "Les deux représentants se sont présentés comme des évangélistes. Ils font étape chez nous avant un grand rassemblement évangéliste du côté de Chaumont. Ils ne sont pas d'accord sur nos demandes d'indemnisation, alors il est vraisemblable que nous demanderons leur expulsion afin d'éviter que cette situation ne perdure..."

Une situation qui pourrait se prolonger

Dans les faits, dans ces cas-là, il existe toujours une forme de négociation. A l'issue de laquelle il est donné X jours aux caravanes pour se rendre dans une aire d'accueil spécialement aménagée pour elles, puisqu'il en existe dans le secteur. Le quotidien départemental Vosges-Matin rapporte (lien en fin d'article) que le maire du Thillot, Michel Mourot, a donné une semaine aux gens du voyage pour partir (la commune du Thillot est préoccupée à plus d'un titre, lire les liens en fin d'article)... Mais aussi que ceux-ci avaient plutôt prévu de rester installés trois semaines !

Entre les lois de la République et une colonne de caravanes, la position de force n'est pas forcément là où on l'imagine. La gendarmerie du Thillot compte un effectif de 18 gendarmes. En extrapolant sur une population moyenne minimale de 4 occupants par caravanes (probablement en-dessous de la vérité), on comprend que l'épreuve de force de la procédure d'expulsion n'est souhaitée par personne.

Le mot de la fin à Dominique Valdenaire, agriculteur, l'un des autres associés du Gaec du Vacceux : "Les agriculteurs sont toujours la dernière roue de la charrette. Ce qui est proposé comme aires d'accueil pour les gens du voyage, ce sont des terrains vagues, absolument pas attrayants. Du coup, ces derniers se rabattent sur des pâtures cultivées. Le problème vient bien sûr des gens du voyage qui occupent des terrains sans la moindre autorisation, mais c'est aussi plus général, un problème de société. Il y aurait sûrement moyen, au niveau des com'com (Ndlr : communautés de communes), de proposer des aires un peu mieux entretenues - pourquoi pas avec la participation d'agriculteurs pour l'entretien -, ce qui éviterait que, chaque année à pareille époque, un ou des agriculteurs de notre zone ne soient ainsi envahis."

Prochain épisode donc, lundi prochain, date à laquelle les caravanes sont sensées quitter les lieux.

 

En savoir plus : http://remiremontinfo.fr/2016/07/thillot-125-caravanes-gens-voyage-sinstallent-terrain-prey (article paru sur le média local Remiremont Info) ; http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-remiremont/2016/07/19/vosges-plus-de-125-caravanes-s-installent-dans-un-champ-au-thillot (infos de ce mardi 19 juillet, sur le quotidien départemental Vosges-Matin) ; http://www.bienvenue-a-la-ferme.com/lorraine/vosges/le-thillot/ferme/gaec-du-vacceux/410660 (présentation du Gaec du Vacceux, victime de l'occupation illégale de sa parcelle).

La photo ci-dessous est issue de l'article de Remiremont Info (que nous remercions pour son aimable autorisation de reprise sur WikiAgri) http://remiremontinfo.fr/2016/07/thillot-125-caravanes-gens-voyage-sinstallent-terrain-prey et est signée Claude Noël. D'autres photos sont disponibles sur cet article.

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_aj

Jeandey Antoine

Journaliste

Journaliste professionnel depuis 1987. Collaborations multiples et variées dans la presse agricole. J'ai été rédacteur en chef de JA Mag (mensuel du syndicat...

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x