Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3561 MembresCréer un compte
Découvrez agri-meteo

Cop 21, l'agriculture comme levier pour lutter contre le réchauffement climatique

Thumb_cop_21_logo_officiel
30Nov2015

La 21e Conférence des Parties (Cop 21) se tient à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, dans le cadre des négociations internationales sur les changements climatiques. Ce sommet international doit aboutir à un accord historique, en limitant le réchauffement climatique mondial à 2 degrés d'ici 2020. L'agriculture étant exposée aux problématiques environnementales, son rôle sera d'être une force de proposition de cette COP 21.

L'agriculture est régie par le principe de réalité : le changement climatique et l'augmentation de la production mondiale de denrées alimentaires (selon la FAO, Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'agriculture, nous devrons produire, d'ici à 2050, 50 % de denrées alimentaire en plus que nous ne le faisons aujourd'hui) sont des défis déjà pris en compte par les agriculteurs. À l'échelle de l'Union européenne et grâce à la Politique Agricole Commune (PAC), l'agriculture s'est dotée d’instruments spécifiques comme les mesures agro-environnementales introduites en 1992, l’éco-conditionnalité en 2000, et enfin, le verdissement (diversification des cultures, maintien de prairies permanentes et préservation de zones d’intérêt écologique) dans la réforme de 2013. En France, les mesures agro-environnementales (MAE) sont en place depuis 23 ans ! Ainsi les agriculteurs se sont engagés à gérer les prairies de manière durable, préserver le patrimoine naturel (tant écologique que paysager), sauvegarder les races et espèces menacées, protéger les ressources par la réduction de l'engrais et de pesticides ou encore développer l'agriculture biologique. Soulignons, enfin, que l'agriculture capte plus de carbone qu'elle n'en émet !

La Cop 21 sera l'occasion de mettre en avant une agriculture intelligente face au climat. Celle-ci devra se traduire par une agriculture résiliente au changement climatique, diminuant de façon significative ses émissions de gaz à effet de serre tout en soutenant la demande mondiale de denrées alimentaires.

Cette agriculture intelligente englobe de nombreuses mesures qui permettront d'atténuer les émissions  de gaz à effet de serre (GES) agricoles. Cela comprend avant tout une nouvelle approche dans la gestion des pâturages, la restauration des terres dégradées - par des mesures comme la revégétélisation, le travail réduit du sol et la conservation de l'eau - et une amélioration de la gestion des terres cultivées grâce à une rotation des cultures et la réduction du brulage des résidus. De même les émissions de méthane entérique pourraient être atténuées par une méthanisation plus efficace, des ajustements alimentaires et une prise en charge nouvelle du fumier.

Il s'agit également d'adapter notre agriculture face aux changements climatiques qui, indéniablement, nous attendent. Les productions agricoles irrigables doivent désormais s'habituer à des sécheresses de plus en plus récurrentes, comme dans de nombreuses parties de l'Afrique subsaharienne. Il est donc essentiel d'élargir l'accès à l'irrigation et en particulier l'irrigation à petite échelle. Pour l'Asie, la résistance aux inondations est primordiale, c'est pourquoi nous devons favoriser l'innovation dans la sélection végétale.

La Cop 21 doit établir un cadre pour la coopération internationale sur le climat au-delà de 2020. Il faudra être ambitieux et pragmatique, nous aurons besoin d'un financement réel et d'aboutissements concrets pour que nos engagements soient tenus. L'agriculture est un moteur, et nous devons promouvoir ses pratiques innovantes et sa grande capacité de stockage du carbone. Il faut ainsi que l'ensemble des parties prenantes dans le secteur agricole s'engagent dans cette 21e Conférence des Parties afin de faire de l'agriculture l'un des principaux leviers pour lutter contre le réchauffement climatique.

 

En savoir plus : http://wikiagri.fr/articles/les-prochaines-echeances-agricoles-du-parlement-europeen/1117 (interview accordée par Angélique Delahaye à WikiAgri au moment de son élection au Parlement européen) ; http://wikiagri.fr/articles/comment-lembargo-russe-a-favorise-laide-alimentaire/3202 (intervention d'Angélique Delahaye sur le sujet de l'aide alimentaire) ; http://wikiagri.fr/articles/jeudi-17-septembre-2015-journee-nationale-du-don-agricole-alimentaire/5898 (à propos de la journée du don agricole alimentaire) ; http://angelique-delahaye.eu (site internet officiel d'Angélique Delahaye en tant que député européen) ; http://www.cop21.gouv.fr (site officiel de la conférence Cop 21).

 

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_14-11-25_delahaye_portraits_str-26

Delahaye Angelique

Maraîchage

Député européen, notamment membre de la commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire. Depuis 1989, Angélique Delahaye es...

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x