Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3504 MembresCréer un compte
Découvrez travaux-agri

Avec Didier Giraud, les agriculteurs ont leur Grande Gueule

Thumb_didier_giraud_les_grandes_gueules
31Juil2017

Cela fait bientôt 9 ans que Didier Giraud, éleveur de charolaises en Saône-et-Loire, pousse des gueulantes dans l'émission de RMC "Les Grandes Gueules". Portrait d'un polémiste assumé.

Vidéos en fin d'article

Depuis septembre 2008, Didier Giraud fait partie des "invités permanents" de l'émission Les Grandes Gueules sur RMC, à la radio, mais aussi à la télévision depuis que la chaine Numéro 23 la reprend en direct sur la TNT. Tous les mardis de 10 à 13 heures (au début il n'y allait que tous les 15 jours), Didier Giraud fait partie des trois Grandes Gueules (ou GG pour les habitués) qui clament et défendent leurs opinions aux sujets lancés par deux animateurs, Alain Marschall et Olivier Truchot. On passe ainsi au crible toutes sortes de sujets d'actualités.

Didier Giraud est éleveur de charolaises en Saône-et-Loire, en Gaec à 5 incluant un boucher pour la vente directe. En 2001, il était précurseur sur sa zone géographique avec la vente de produits directement issus de la ferme. Depuis, beaucoup ont suivi cet exemple.

Alors qu'il était JA, il était bien engagé syndicalement, président de la région Bourgogne-Franche-Comté. Et tous ceux qui participaient aux congrès nationaux d'il y a à peine plus de 10 ans se souviennent de ses interventions relançant forcément les débats grâce un franc-parler... Qui ne l'a donc jamais quitté ! Car à peine cette période JA terminée, grâce à quelques contacts, Didier Giraud a pu se présenter aux Grandes Gueules, y faire un essai... Et donc ne plus quitter l'émission depuis 2008 !

"J'ai carte blanche pour ouvrir ma grande gueule"

"On n'y parle pas forcément d'agriculture, confie Didier Giraud à WikiAgri. Mon rôle consiste à apporter un regard rural sur les débats, très souvent bien différent de celui des autres invités. J'ai carte blanche pour ouvrir ma "grande gueule", et d'ailleurs je ne m'en prive pas."

Résultat, le franc parler de l'homme est écouté par 1,8 million d'auditeurs et suivi par 200 à 400 000 téléspectateurs : plus de 2 millions de personnes touchées, qui réapprennent avec ce contact qu'il n'existe pas qu'une manière de réfléchir ! Le "bon sens paysan" commente toute l'actualité, se heurte parfois à des opposants parmi les invités (c'est d'ailleurs, quelque part, le but du jeu...) mais au moins il peut s'exprimer !

Ce qui reste plutôt rare, avouez-le, pour un agriculteur. "Depuis 9 ans, j'ai vu plusieurs Grandes Gueules arrêter, être remplacées par d'autres. Moi, je reste. Je pense que les responsables de l'émission savent que je reste au contact direct du terrain. Je viens à Paris pour l'émission les mardis, les 6 autres jours je suis sur mon exploitation, les bottes aux pieds. Je conserve donc le mode de pensée terrien qui permet d'apporter la contradiction dans les débats."

Et surtout, Didier Giraud a des arguments. Sur tous les sujets. La spontanéité qui le caractérise en fait même l'un des intervenants les plus appréciés... Ou les plus craints, certains invités supplétifs évitant de venir dans cette émission les mardis et risquer d'être, éventuellement, "démolis"...

Ou comment il est devenu, sans spécialement le vouloir, l'un des porte-paroles de la profession les plus écoutés ! "Mais ne cherchez pas à me joindre sur Twitter ou Facebook, je n'y suis pas !", conclut-il.

À voir, quelques vidéos des Grandes Gueules, ou sur les Grandes Gueules, avec Didier Giraud

Ajoutée après parution de l'article, cette vidéo du mardi 1er août 2017 :

 

L'émission Le Tube, de Canal +, présente dans la vidéo ci-dessous qui date de mars dernier les Grandes Gueules (à partir de la 13e minute) avec en particulier un reportage chez Didier Giraud (15e minute).

Ci-dessous, un "débat" de l'éleveur Didier Giraud face à un défenseur du végétarisme.

Ci-dessous, un bon coup de gueule par rapport à ceux qui se plaignent de gagner peu !

En août 2015, "Le Foll est un nul", à propos de la crise porcine.

Ci-dessous, le "bon sens paysan" observe la peur de manquer affichée lors d'un blocage de raffineries.

En savoir plus : http://rmc.bfmtv.com/emission/les-grandes-gueules (site de l'émission Les Grandes Gueules) ; @GG_RMC  (compte Twitter de l'émission Les Grandes Gueules).

Notre illustration ci-dessous est une copie d'écran de la vidéo de l'émission Le Tube de Canal + que nous diffusons plus haut.

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_aj

Jeandey Antoine

Journaliste

Journaliste professionnel depuis 1987. Collaborations multiples et variées dans la presse agricole. J'ai été rédacteur en chef de JA Mag (mensuel du syndicat...

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x